Le Plan Climat

La Communauté d’agglomération a été l’une des premières collectivités de la région à mettre en place, dès 2007, un Plan climat volontaire. Il a permis de réaliser de nombreux projets territoriaux en faveur de la lutte contre le changement climatique.
Face à l'urgence croissante et aux évolutions réglementaires, il est aujourd’hui nécessaire de le repenser et de développer un nouveau Plan climat air énergie territorial (PCAET) pour la période 2020-2026.

Pourquoi un Plan climat ?

Le changement climatique est une réalité scientifique. Il est donc urgent de généraliser, à l’échelle du territoire, la mise en place de politiques adaptées. L’action locale est une réponse à cette problématique et les collectivités territoriales ont un rôle à jouer.

Après plusieurs mois d’études avec de nombreux experts menées dans le cadre de l’élaboration de son Plan climat air énergie territorial (PCAET), l’Agglomération est aujourd’hui en mesure de dresser un état des lieux précis de son impact environnemental.

Le climat change, ça urge !
L’effet de serre est l’une des causes les plus connues du réchauffement climatique. Il est désormais établi que, depuis 1960, l’augmentation des gaz à effet de serre (GES) est de 40 %. Cette augmentation est essentiellement due à la consommation de pétrole, gaz ou charbon (= énergies fossiles).
Les données publiées par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) confirment l’urgence d’une action climatique. 2015, 2016, 2017 et 2018 ont été les quatre années les plus chaudes jamais enregistrées jusqu’ici. Ainsi, depuis 50 ans, on constate une augmentation des températures de plus 1,4°C sur notre territoire !

5 objectifs majeurs

Depuis la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) de 2015, les domaines de compétences du PCAET ont été renforcés. Il s'articule autour de 5 enjeux principaux:

  1. La réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  2. L’adaptation au changement climatique pour amoindrir ses impacts sur les habitants et le territoire.
  3. La sobriété énergétique afin de maîtriser les consommations énergétiques de chacun.
  4. Le développement des énergies renouvelables pour être moins dépendant aux produits pétroliers.
  5.  L’amélioration de la qualité de l’air.

Agir local, penser global !

L’État confie aux collectivités la mission de coordonner la transition énergétique. Cela passe par l'élaboration de Plans climat élaborés sur-mesure à l'échelle des différents territoires. Notre PCAET se doit ainsi d’être la déclinaison locale et notre contribution aux grands objectifs nationaux pris ces dernières années:

  • Diviser par deux notre consommation d’énergie à l’horizon 2050,
  • Réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030,
  • Réduire de 30% la consommation d’énergies fossiles en quinze ans,
  • Atteindre les 32% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie.

Horizon 2026

Le Plan climat s’applique à l’échelle des 100 communes de la Communauté d’agglomération et concerne l’ensemble des acteurs du territoire (collectivités, entreprises, associations, citoyens, etc.). Il se construit en plusieurs étapes :

 

  • La réalisation d'un diagnostic : état des lieux complet de l’impact environnemental de nos activités
  • La conception d'une stratégie territoriale déclinée en défis et objectifs
  • La définition d'un plan d’action et son évaluation : le coeur du Plan climat ! C'est lui qui engagera le territoire dans sa transition énergétique et écologique. Il rassemblera les projets et actions portées par tous les acteurs : association, élus, acteur économique, citoyen...


On se la joue collectif !

Habitants, enseignants, acteurs associatifs, entreprises, collectivités... Nous sommes tous concernés par les questions d’environnement et de changement climatique que ce soit dans notre sphère familiale ou professionnelle. Alors il est important que chacun se mobilise, partage ses idées, exprime ses attentes, définisse les actions qu'il pense prioritaires.

 

La Communauté d’agglomération a tiré de son diagnostic de territoire 5 défis prioritaires et 10 objectifs. Ils devraient permettre d’affermir son engagement dans la transition énergétique et écologique.


DÉFI 1 - LA PROTECTION DES HABITANTS ET DE LA NATURE

  • Objectif 1 : Réduire la vulnérabilité du territoire aux conséquences du changement climatique (inondation, retrait et gonflement des argiles...).
  • Objectif 2 : Réduire le nombre de personnes affectées par la pollution de l’air.


DÉFI 2 - LA MOBILITÉ DES PERSONNES ET DES BIENS

  • Objectif 3 : Développer un modèle de déplacement moins dépendant de la voiture individuelle.
  • Objectif 4 : Développer les mobilités actives (marche à pied et vélo) ainsi que le transport en commun.

DÉFI 3 - LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

  • Objectif 5 : Améliorer notre efficacité énergétique et lutter contre la précarité énergétique.
  • Objectif 6 : Développer les énergies renouvelables.

DÉFI 4 - L’USAGE ÉCOLOGIQUE DE NOTRE TERRITOIRE

  • Objectif 7 : Développer un modèle d’aménagement plus vertueux.
  • Objectif 8 : Développer des pratiques et des usages moins émetteurs de GES et plus respectueux des ressources naturelles.

DÉFI 5 - L’INCITATION A LA COOPÉRATION

  • Objectif 9 : Développer des outils permettant à chacun de s’engager dans la transition énergétique et écologique.
  • Objectif 10 : Proposer un vaste programme d’animation et de communication territorial