Chartreuse des Dames de Gosnay

Inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1986 et déclarée d’intérêt communautaire en décembre 2003, elle a fait l’objet de plusieurs campagnes de fouilles archéologiques régulières. Une première tranche de travaux de sauvegarde sera engagée en 2019.

Située sur l’ancien cavalier des Houillères reliant Béthune à Bruay-La-Buissière, la chartreuse du Mont-Sainte-Marie, dite des Dames, a été construite par Mahaut d’Artois en 1328. De 1329 à 1791, la maison a accueilli plusieurs centaines de religieuses issues des grandes familles seigneuriales de la région.

Successivement couvent, grosse exploitation agricole de 1795 à 1899 puis cité minière, la chartreuse de Gosnay est aujourd’hui dans l’attente de sa réhabilitation.

Le projet de réhabilitation qui débutera en 2019 a pour objectif de redonner son éclat à ce site et le faire revivre.

En 2018, le site de Chartreuse a accueilli une étape du festival régional de vidéomapping.

 

Le saviez-vous ?

Gosnay est le seul village d’Europe à accueillir deux chartreuses, l’une occupée par des hommes et l’autre par des femmes.

La Chartreuse de Gosnay est la première communauté féminine des Provinces du Nord, elle connaîtra un développement très rapide, essaimera (fondation par le Mont Sainte-Marie de la chartreuse Sainte-Anne de Bruges), et restera dans l’histoire le cas unique de deux communautés (hommes et femmes) vivant « au désert » sur le même terroir, ainsi que l’une des rares chartreuses que l’on peut suivre de sa fondation médiévale à la Révolution Française, sans qu’elle ait disparu.

Localiser