Stop au gaspillage alimentaire

Un yaourt périmé, une tranche de jambon en trop, une salade abîmée... Nos poubelles sont remplies d’aliments non entamés, voire encore emballés. Chaque année, un Français jette en moyenne 20 kilos de nourriture. Au total, ce sont des tonnes de nourriture qui partent à la poubelle que soit à la maison, au supermarché ou tout au long de la chaîne de production et de distribution. Le service prévention déchets vous aide à trouver des solutions pour réduire le gaspillage alimentaire.

Gaspiller, c’est jeter des aliments qui auraient pu être consommés par l’Homme. Non pas des déchets, comme des coquilles d’œufs ou des pelures d’orange mais bien des denrées alimentaires, entamées ou non, parfois encore emballées. Le gaspillage survient tout au long des chaînes de production mais c’est à la maison qu’il est le plus important.

Et cela pour plusieurs raisons :

  1. Rythme de vie - La modification de l’organisation familiale et le changement du rythme de vie des Français expliquent le fait que nous ne consommons plus comme avant. Le temps de pause du midi est plus court, les deux parents travaillent et les familles monoparentales se multiplient : aujourd’hui nous avons bien souvent moins de temps pour cuisiner.
  2. Conservation des aliments - La mauvaise interprétation des dates de consommation, la mauvaise gestion du réfrigérateur ou encore les oublis peuvent générer du gaspillage d’alimentaire.
  3. Les pratiques de la restauration - Le gaspillage observé dans la restauration vient principalement d’une quantité de nourriture servie trop abondante, de plats ne répondant pas aux goûts des clients, des problèmes liés à la gestion des stocks ou encore de problèmes d’organisation en cuisine.
  4. Les pratiques commerciales - Certaines publicités et offres promotionnelles encouragent l’achat impulsif. Il est évident qu’un achat ne correspondant pas, en qualité et/ou en quantité, aux besoins du ménage entraînera plus facilement du gaspillage.

Heureusement, avec des astuces simples, vous pouvez limiter votre gaspillage ! L’Agglomération et de nombreux acteurs du territoire peuvent vous y aider.

  • Faire l’inventaire de votre réfrigérateur et de vos armoires.
  • Rédiger une liste de courses afin d’éviter les achats impulsifs.
  • Adapter les quantités achetées aux besoins réels.
  • Vérifier les dates de péremption avant d’acheter les aliments.
  • Privilégier les produits de saison qui sont meilleurs et qui se conservent plus longtemps.
  • Transporter les produits frais et les produits surgelés dans un sac isotherme et les acheter en dernier pour respecter la chaîne du froid.
  • Ne pas faire ses courses le « ventre vide ».
  • Établir les menus de la semaine en tenant compte de ce dont vous disposez déjà.
  1. Stocker attentivement : mettre les produits au frais aussitôt revenu des courses selon une règle simple : les premiers entrés seront aussi les premiers sortis, en réservant les zones les plus froides aux aliments fragiles. Pour ralentir la dégradation, tous doivent être couverts (ou enfermés dans des boîtes hermétiques).
  2. Prendre garde aux dates de péremption et ne pas hésiter à indiquer la date d’ouverture du produit sur l’emballage car il ne se conservera que très peu de temps (la date de péremption n’aura dans ce cas plus aucune valeur).
  • DLUO (Date limite d’Utilisation Optimale) « À consommer de préférence avant le » indique la date optimale d’utilisation, néanmoins les aliments restent consommables, ils perdent juste certaines de leurs propriétés mais ne représentent aucun danger pour la santé
  • DLC (Date limite de Consommation) « À consommer jusqu’au » indique la limite à partir de laquelle il peut y avoir des risques pour la santé des consommateurs.

Dans un réfrigérateur, la température est rarement uniforme. La zone la plus froide est, selon le modèle, soit en haut, soit en bas. Pour le savoir, consultez le mode d’emploi de votre appareil.
Les aliments réfrigérés correctement restent frais plus longtemps et sont plus savoureux. 5°C est la température idéale pour assurer une bonne conservation des aliments dans le réfrigérateur.
Pour le congélateur, la température idéale est de -18°C

Nous avons tendance à préparer un peu trop  lorsque nous cuisinons, des « petits restes » difficiles à récupérer et qui filent à la poubelle. Au bout du compte, des kilos de bonne nourriture qui viennent gonfler la masse des déchets ménagers ! La solution ? adapter les quantités aux besoins réels, doser correctement et si nécessaire, peser les ingrédients des recettes.
Les dosages par personne sont marqués sur les emballages de la plupart des aliments. Veillez à les respecter.
Ensuivant une recette, respecter les dosages mentionnés.
Avec l’expérience, il devient plus facile d’anticiper les bons dosages et de développer ses propres outils, trucs et astuces de mesure (tasse, cuillère, mémo-mesure).
Des instruments de mesure appropriés existent également dans le commerce pour vous aider : doseur à spaghettis, à soupe, balance alimentaire, verre doseur etc.

Nos restes de repas sont souvent encore parfaitement comestibles, mais il nous arrive de les jeter, faute de savoir comment leur donner une nouvelle vie. Pourtant, d’excellentes recettes peuvent être réalisées à base de restes en les transformant, les réutilisant, les sublimant.
Salades froides pour les pâtes, gâteaux pour finir les œufs et le beurre, pain perdu, croûtons pour la soupe, quiche, pudding... Accomodez les restes avec des recettes faciles !