Valorisation des déchets

Les déchets collectés sont valorisés de différentes manières, qu’ils soient déchets ménagers, recyclables, verts ou en verre. Énergie, compost, nouvelle matière première… vos déchets ont une seconde vie ! Découvrez laquelle…

Vous avez trié vos déchets et les agents de collecte sont passés. Et ensuite ?
Eh bien cela dépend de quels déchets on parle :
 

Elles sont emmenées au centre de valorisation énergétique (CVE) situé à Labeuvrière. Les produits reçus sont valorisés sous plusieurs formes : production de vapeur (utilisée sur place ou vendue à l’extérieur), production d’électricité (elle aussi utilisée sur place mais aussi et surtout injectée dans le réseau public), de ferraille et de mâchefers (utilisés pour la construction de routes). Les cendres et autres polluants résiduels font l’objet d’un enfouissement.

Le CVE a une capacité annuelle de traitement de 90 à 95 000 tonnes (la production du territoire est de 80 à 85 000 tonnes).

Après la poubelle jaune, ils sont dirigés vers le centre de tri, basé à Ruitz. Là, les emballages que vous avez triés arrivent en vrac. Ils sont séparés par famille de matériaux. Cette tâche est réalisée à la main par des agents spécialisés qui effectuent ce « surtri ».

Les matériaux triés sont ensuite mis en balles par catégorie (plastique, papier, carton, aluminium, acier et briques alimentaires) pour être acheminés dans des sociétés spécialisées afin d’être recyclés.


En 2017, 13 843,35T de déchets recyclables ont été valorisées.
 

Acheminé vers un centre spécialisé, le verre est trié, séparé, nettoyé. Il est ensuite fondu, devient pâte, afin de servir à nouveau à la fabrication de bouteilles et d'emballages en verre.

Le verre est le plus ancien des matériaux recyclés en France, il est recyclable à 100% et à l’infini ! Utiliser cette possibilité contribue à économiser du sable, de l'eau, du pétrole et à réduire la pollution.

Installée à Béthune, la plateforme de compostage recueille les déchets verts de la collecte et des déchetteries. Ces déchets sont broyés et transformés en compost pour leur valorisation en agriculture.

Une fois broyés, les déchets verts sont, en partie, acheminés par voie fluviale vers des lieux de valorisation.