Valorisation des déchets

Les déchets collectés sont valorisés de différentes manières, qu’il s'agisse de déchets ménagers, recyclables, verts ou en verre. Énergie, compost, nouvelle matière première… vos déchets ont une seconde vie ! Découvrez laquelle.

Vous avez trié vos déchets et les agents de collecte sont passés. Et ensuite ?
Eh bien cela dépend de quels déchets on parle :
 

Elles sont emmenées au Centre de valorisation énergétique (CVE) situé à Labeuvrière. Les produits reçus sont valorisés sous plusieurs formes : production de vapeur (utilisée sur place ou vendue à l’extérieur), production d’électricité (elle aussi utilisée sur place mais aussi et surtout injectée dans le réseau public), de ferraille et de mâchefers (utilisés pour la construction de routes). Les cendres et autres polluants résiduels font l’objet d’un enfouissement.

Le CVE a une capacité annuelle de traitement de 90 à 95 000 tonnes (la production du territoire est de 80 à 85 000 tonnes).

Après la poubelle jaune, ils sont dirigés vers le centre de tri, basé à Ruitz. Là, les emballages que vous avez triés arrivent en vrac. Ils sont séparés par famille de matériaux. Cette tâche est réalisée à la main par des agents spécialisés qui effectuent ce « surtri ».

Les matériaux triés sont ensuite mis en balles par catégorie (plastique, papier, carton, aluminium, acier et briques alimentaires) pour être acheminés dans des sociétés spécialisées afin d’être recyclés.


En 2017, pas moins de 13 843,35 tonnes de déchets recyclables ont été valorisées.
 

Acheminé vers un centre spécialisé, le verre est trié, séparé, nettoyé. Il est ensuite fondu, devient pâte, afin de servir à nouveau à la fabrication de bouteilles et d'emballages en verre.

Le verre est le plus ancien des matériaux recyclés en France, il est recyclable à 100% et à l’infini ! Utiliser cette possibilité contribue à économiser du sable, de l'eau, du pétrole, et à réduire la pollution.

Installée à Béthune, la plate-forme de compostage recueille les déchets verts de la collecte et des déchetteries. Ces déchets sont broyés et transformés en compost pour leur valorisation en agriculture.

Une fois broyés, les déchets verts sont, en partie, acheminés par voie fluviale vers des lieux de valorisation.
 

Comment bien trier/déposer ses vêtements et chaussures ?

Voici les consignes à suivre :

  • Je dépose tous les textiles et chaussures, même usés ou déchirés :
    • Juste démodés ou troués, tous mes articles peuvent être réutilisés ou recyclés, à condition qu’ils soient déposés propres et secs. Les chaussures s'attachent par paire. Tout doit être placé dans un sac bien fermé.
  • Je ne dépose pas d’articles humides ou souillés :
    • Les articles déposés mouillés, même s’ils sont juste humides risquent de contaminer tous les autres et de générer de la moisissure, rendant leur valorisation impossible.

Quels types de produits peuvent être déposés ?

  • Les textiles d'habilement : Pantalons, chemises, t-shirts, pulls, robes, manteaux, joggings, sweat shirts, ainsi que les sous-vêtements et accessoires : chaussettes, gants, écharpes, bonnets, foulards, caleçons, maillots de bain, collants, layettes, etc.
  • Le linge de maison : Serviettes de table et de bain, nappes en tissus, gants de toilette, parures de lit, torchons, tabliers de cuisine, rideaux, voilage, etc…
  • Les chaussures : De sport, de ville, sandales, tongs, bottes, etc. Mais pas les chaussures techniques (rollers, chaussures de ski, etc).

Les consignes à suivre

Les couettes, oreillers, couvertures, duvets ne font pas partis des TLC. Pour les valoriser, vous pouvez en faire don, selon leur état, aux associations pour aider les personnes en difficulté ou aux refuges animaliers.

Trouvez un point d'apport le plus proche de chez vous : 

Les déchetteries de l'Agglomération sont toutes équipées de bornes TLC.

De nombreuses bornes TLC sont à disposition sur le territoire de l'Agglomération. Cliquez ici pour découvrir le plus proche de chez vous !

Que deviennent vos TLC ? 

L'Agglomération a signé ce 15 avril 2021 une convention de partenariat avec la société "La Vie est Belt", pour la valorisation des pneumatiques usagés. 

Pourquoi ce partenariat ? 

Chaque année, des millions de pneus de vélo sont brûlés en Europe. Pour diminuer ce chiffre et cette pratique, nocive pour l'environnement, la société "La Vie est Belt" a décidé d'utiliser ces pneumatiques de vélos usagés pour leur donner une seconde vie en les transformant en ceintures. 

Grâce à cette signature de convention, l'Agglomération devient l'un des partenaires de "La Vie est belt". 

La collecte et le tri des pneus usagés seront effectués au sein des 11 déchetteries au profit de l'entreprise, basée à Roubaix. Pour se faire, les usagers seront invités à déposer leurs pneus de vélo dans les bacs de collecte prévus à cet effet.

L'histoire de "La vie est Belt"

Depuis 2017, "La vie est Belt" conçoit, produit et vend des accessoires de mode issus de déchets. Elle a ainsi permis la réutilisation de plus de 8 tonnes de caoutchouc (pneu vélo, voiture et lance incendie) pour confectionner des ceintures, ainsi que plus de 1,5 tonne de coton (linge de maison) pour réaliser des caleçons.

Cette confection participe à 6 emplois solidaires dans la Région des Hauts-de-France. Les ceintures sont confectionnées au sein de l’entreprise adaptée AlterEos à Tourcoing.

 

Site internet :  lavieestbelt.fr

Les D3E où plus communément les électroménagers sont collectés sur l’ensemble des déchetteries de la CABBALR, ceux-ci sont triée en 4 catégories : 

Téléchargement

Trucs et astuces

Les appareils contiennent souvent des matières polluantes c’est pourquoi il est indispensable de les déposer dans des points de collecte capable de les traiter efficacement.

Trouvez le point de collecte le plus proche en cliquant ici !

Les D3E sont pris en charge dans le cadre de la Responsabilité Élargie du Producteur, c’est-à-dire que les producteurs des appareils reversent une écocontribution permettant de financer en partie la collecte et le traitement une fois que votre appareil ne fonctionne plus.

Les distributeurs et les consommateurs financent également la fin de vie du produit par cette écocontribution (plus d’info sur https://www.ecosystem.eco/fr/article/ecoparticipation).

Les revendeurs d’électroménager sont dans l’obligation de reprendre votre ancien appareil soit en boutique à l’achat ou bien lors livraison du nouvel équipement au domicile, il s’agit de la « reprise 1 pour 1 ».

Et après ?

Les D3E sont transportés jusqu’à l’entreprise qui les prend en charge ; en fonction de l’état de l’appareil, celui-ci peut être réparé, démonté pour pièces ou bien démantelé et traité par des filières spécifiques.

Les déchetteries de la CABBALR collectent vos piles et batteries... IL NE FAUT SURTOUT PAS LES JETER DANS VOS POUBELLES.
De nombreux points de collecte sont également à votre disposition (lieux publics, grandes surfaces etc.) pour trouver le point le plus proche de chez vous, cliquer sur le lien : https://www.jerecyclemespiles.com/

A savoir :
- COLLECTER SES PILES, C’EST FACILE !
Toutes les piles et petites batteries usagées se recyclent, y compris les piles rechargeables. Rapportez-les dans un des 30 000 points de collecte COREPILE…

- RECYCLER SES PILES, C’EST UTILE !
Jusqu’à 80% des métaux contenus dans les piles et petites batteries sont extraits et réutilisés dans l’industrie.

Téléchargement

Les déchets diffus spécifiques (DDS) ménagers sont des déchets issus de produits chimiques pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l’environnement en raison de leurs caractéristiques physico-chimiques.
La limitation de leur impact sur l’environnement et la santé humaine nécessite un traitement spécifique. Ils doivent donc être collectés séparément des ordures ménagères.

Les DDS ménagers mais ça correspond à quoi ?

Il s’agit des produits  des activités de:

  • Bricolage (peinture, enduit, colle…)
  • Jardinage (engrais, phytosanitaires…) 
  • Entretien de la maison (détergent,...)
  • Entretien de la voiture (filtre à huile, antigel, polish…)
  • Chauffage de la maison (combustible, allume-feu..)
  • Entretien de la piscine (chlore…)

Les déchetteries de l'Agglo sont en capacité de collecter ces déchets spéciaux issus de la consommation des ménages.
D’autres points de collecte sont à votre disposition, pour les retrouver RDV sur le site ECO DDS en cliquant ici.

Les bonnes pratiques :

  • Les déchets doivent être déposés dans des contenants fermées, étanches et étiquetés (s’il ne s’agit pas du contenant d’origine ou si ce n’est plus lisible).
  • L’agent d’accueil de la déchetterie effectue un contrôle et se charge de trier et de déposer les DDS dans le local spécifique.

Ce qui n’est pas autorisé :

  • Les contenants fuyards ne sont pas acceptés pour des raisons de sécurité.
  • Les DDS à usage professionnel ne sont pas acceptés.
  • L’accès au local DDS est strictement interdit.