Un territoire d'industrie

Le tissu économique de la Communauté d’agglomération de Béthune-Bruay est l’un des plus industrialisés de la région avec 25% de l’activité salariée concentrée dans ce secteur. Elle a d'ailleurs été identifiée « Territoires d’industrie » lors du Conseil national de l’industrie du 22 novembre 2018.

L’industrie sur le territoire représente environ 12 000 emplois directs répartis au sein de près de 300 établissements industriels, implantés en particulier sur les 8 zones industrielles que compte le territoire .

Le Technopôle de la Porte-Nord à Bruay-La-Buissière et le Pôle universitaire de Béthune enrichissent également l’offre proposée aux industriels, alors que 55 formations à vocation industrielle sont en particulier dispensées dans les établissements du territoire.

Celui-ci compte des sites majeurs liés à de grands groupes internationaux et des sites plus modestes, qui y ont été pour la plupart créés et s’y développent.

Que ce soit en mécanique, en plasturgie, en agroalimentaire ou en électronique, le territoire compte de nombreux industriels qui ont su se développer autour d’expertises fortes. De par leurs savoir-faire, les produits qu’ils ont développés et les services qu’ils mettent en œuvre, ces industriels sont pour la plupart reconnus en tant que véritables références dans leur domaine.

L’initiative « Territoires d’industrie » s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de reconquête industrielle et de développement des territoires. Elle vise à mobiliser de manière coordonnée les leviers d’intervention au service de l’industrie et du territoire, qu’ils relèvent de l’État et de ses opérateurs, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics ou des entreprises. A l’échelle du territoire et compte-tenu de l’importance des filières industrielles dans l'Agglo, la démarche « Territoires d’industrie » permettra, avec l’appui de l’Ètat et de la Région et avec l’impulsion des industriels, de développer un programme d’actions visant à répondre aux enjeux identifiés pour concourir au maintien et au développement d’activités industrielles sur le territoire.

Le programme «Territoires d’industrie»

Il se décline à l’échelle nationale à travers 4 axes d’interventions :

  • Recruter
  • Innover
  • Attirer
  • Simplifier

Dans la Communauté d’agglomération, ces axes seront déclinés à travers un plan d’action annuel dans le cadre du contrat de Territoire d’industrie 2019-2022.

Ses animateurs sont :

  • Pierre Moreau, vice-président de la Communauté d'agglomération en charge du développement des entreprises. Il incarne depuis plus de 45 ans le développement économique sur le territoire. Il a notamment été l'un des acteurs majeurs de la création du Technopôle de Bruay avec le CREPIM et le CRITT M2A, du développement de la ZI de Ruitz ou encore de l'implantation de Plastic Omnium.
  • Francis Kopp, directeur du site de production Lenze de Ruitz depuis 2004. Ce groupe allemand est présent dans 60 pays à travers le monde. Le site de production de Ruitz, qui compte 150 salariés, est spécialisé dans l'électronique de puissance et les motoréducteurs et sert de plateforme logistique pour l'Europe de l'Ouest. C’est également la seule entreprise du département à avoir obtenu le label national « Vitrine Industrie du Futur », qui salue les efforts déployés par l’ensemble des salariés pour faire évoluer le site vers l’industrie du demain.
  • Le Conseil régional a en charge le pilotage de l’initiative «Territoires d’industrie» à l’échelle des Hauts-de-France ;
  • L’État s’engage à apporter une réponse coordonnée et adaptée de son action et celle de ses opérateurs en faveur des Territoires d’industrie ;
  •  La Communauté d’agglomération de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane assure le pilotage et l’animation de la démarche sur son territoire en lien avec les industriels ;
  •  Les industriels contribuent à la définition des objectifs propres au territoire et participent à l’animation de la démarche ;
  • Les opérateurs publics et autres partenaires pourront être mobilisés au gré des actions mises en oeuvre pour apporter des réponses adaptées et accompagner les projets du territoire.

Pour construire le plan d’action 2019-2022, une consultation est engagée depuis mars 2019 afin de recueillir les attentes, les idées, des différents acteurs du territoire. Elle a pris la forme de réunions collectives (plus de 20) associant plus de 50 industries du territoire, en s’appuyant sur le réseau de partenaires ou de rendez-vous individuels avec des chefs d’entreprise industriels du territoire.

Certains constats sont apparus de façon récurrente au long de cette concertation :

  • les transformations en cours dans l’industrie (numérique, enjeux environnementaux),
  • l’importance de l’innovation et du lien avec les laboratoires de recherche,
  • les problématiques de formation et de recrutement, l’aménagement des zones d’activités.

Le plan d’action sera composé d’une dizaine de fiches-actions. Parmi les actions pressenties, on peut déjà citer l’accompagnement des entreprises face aux enjeux induits par l’industrie du futur, le développement du Technopôle de Bruay-La-Buissière, la création d’un Campus des Métiers et des Qualifications industriels ou encore la requalification du site de la Française de mécanique sur le Parc des industries Artois-Flandres.