Réparation, réemploi, réutilisation

Réparer, réutiliser, donner, échanger, revendre, relooker... Il y a 1001 gestes utiles à réaliser pour réduire nos déchets car petits et gros encombrants représentent un gisement de 12 kilos par habitant chaque année.

Un objet qui semble en fin de vie n’est pas forcément à jeter à la poubelle ; souvent, il peut encore être réutilisé, réparé, vendu ou donné et ainsi éviter de devenir un déchet.


Pourquoi offrir une seconde vie à nos objets ? 

C'est assez simple et logique :

  1. pour faire des économies
  2. pour réduire la consommation d'énergies et de ressources naturelles nécessaires à la fabrication, au transport et/ou au recyclage d'un produit
  3. pour réduire la production de déchets et donc limiter les nuisances liées à la collecte et au traitement
  4. pour booster l'artisanat local, soutenir l'emploi et encourager la création de postes notamment à destination de personnes en insertion
  5. pour créer des liens sociaux par l'échange et le partage

Il suffit de se poser les bonnes questions : avant l'achat (est-ce vraiment nécessaire, puis-je l'emprunter ou le louer? ...), au moment de l'achat (est-ce garantie? puis-je l'acheter d'occasion?...) et avant de jeter (est-ce réparable, puis-je le transformer ou  donner?...)


Le salon du réemploi et de la réparation

En 2015, dans le cadre de la Semaine européenne de la réduction des déchets, la Communauté d'Agglomération a imaginé un temps fort autour du réemploi : l’installation d’un « village » consacré au réemploi et à la réparation dans le hall du stade de glisse de Noeux-les-Mines.
Cet événement n’existerait pas sans la participation des professionnels du territoire : restaurateur de mobilier, réparateur EEE (équipements électriques et électroniques), informatique, cordonnier, couturier, luthier, réparateur cyclo, et également artistes revalorisant ou détournant des objets et même des déchets pour leurs créations...
Le salon rencontre chaque année un grand succès et permet de sensibiliser le public au réemploi et à la réparation des objets.

Les récipients en verre ou en plastique peuvent servir de boites de conservation - Les pots de yaourt en verre peuvent se transformer en photophores - Les vieux vêtements seront d'excellents chiffons...

Et pour ceux qui ont la fibre un peu artistique et bricoleuse, un vieux meuble chiné en brocante peut vite être remis au goût du jour par exemple. Des ateliers de relooking se développent de-ci de-là. Renseignez-vous.

À venir