Le conseil de développement, qu’est-ce que c’est ?

Composé de personnalités de la vie civile (syndicalistes, représentants des associations, des services publics, du monde économique…), le conseil de développement, créé en 2003, est une instance de réflexion et de proposition qui émet un avis sur les plus grands dossiers de l’Agglomération.

Le conseil de développement, obligatoire dans chaque agglomération, peut être consulté par les élus communautaires et s'autosaisir de certaines questions relatives à l'aménagement et au développement du territoire.
L'objectif est d'apporter une plus-value et être complémentaire aux travaux des acteurs et instances du territoire, notamment des élus. Il travaille également en commissions thématiques ouvertes au public.
Le conseil de développement est composé de personnes issues de la société civile réparties selon quatre collèges :
>    Monde économique
>    Syndicats et organisations professionnelles
>    Services publics et personnes qualifiées
>    Vie collective, familiale et associative

Depuis le 15 mai 2017, Pierre Duriez est le président du conseil de développement de la Communauté d’agglomération de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane.
Les vice-présidents sont Jean-Louis Lugez, Jacqueline Vautrin, André Delory et Jean-Marie Cordonnier.

 

Animée par Christian Larivière, cette commission s’est constituée afin d’étoffer les outils de communication du conseil de développement. Ses membres ont travaillé à l’élaboration d’une plaquette d’information sur le conseil de développement, à la refonte de la lettre d’information, disponible en téléchargement ci-contre) et la création ou l’évolution d’autres supports de communication.

 

lle travaille sur :
>    l’inscription du Bassin minier Nord - Pas-de-Calais au patrimoine mondial de l’humanité (UNESCO)
>    l’arrivée du Louvre-Lens et, surtout, les retombées que peut espérer le territoire en matière économique, sociale et culturelle.

Paysages, habitants acteurs de leur territoire, image du territoire en cours de changement aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur… sont des notions communes aux travaux de cette commission, animée par Geneviève Couilliot-Lugez.

 

L’environnement est une thématique très débattue au sein du conseil de développement, notamment dans cette commission, animée par Vincent Molcrette.
Très tôt dans leur réflexion, ses membres ont axé leurs travaux sur la sensibilisation des enfants aux problèmes environnementaux et plus particulièrement sur l’eau.

 

Cette commission réfléchit aux actions à mettre en place pour pallier le déficit de l’offre médicale sur le territoire.
La commission, animée par Annie Adancourt, développe deux actions en collaboration avec les associations travaillant sur les domaines de l’éducation et de la prévention des patients :
>    la première touche la responsabilisation des patients en travaillant sur un changement de comportement des patients mais aussi des praticiens,
>    la seconde est de contribuer à l’éducation des patients.
>    Commission transports
>    L’objectif de cette commission, animée par Jean-Louis Lugez, est de favoriser la mobilité durable par des alternatives individuelles ou collectives (ferroviaires, fluviales, routières, cyclistes, covoiturage et bien entendu, piétonne).
>    Il s’agit de repenser le « tout-voiture » pour répondre aux besoins réels de transports (par exemple pour un transport individuel en « mode doux », le vélo électrique).
>    Elle a notamment travaillé sur le BHNS – bus à haut niveau de service – lancé le 1er avril 2019.

 

L’objectif de cette commission, animée par Jean-Louis Lugez, est de favoriser la mobilité durable par des alternatives individuelles ou collectives (ferroviaires, fluviales, routières, cyclistes, covoiturage et bien entendu, piétonne).
Il s’agit de repenser le « tout-voiture » pour répondre aux besoins réels de transports (par exemple pour un transport individuel en « mode doux », le vélo électrique).
Elle a notamment travaillé sur le BHNS – bus à haut niveau de service – lancé le 1er avril 2019.

 

 

Cette commission, animée par Mathieu Hauer, est transversale aux autres.