Une appli pour dénicher des œuvres de « street art »

Loisirs

À l’occasion du festival « Les Petits Bonheurs », le mois dernier, des centaines d’oeuvres ont fleuri sur les murs et le mobilier urbain d’Annezin, Béthune, Beuvry, Bruay-La-Buissière, Calonne-Ricouart, Douvrin, Hersin-Coupigny, Isbergues, Ruitz et Saint-Venant. Un véritable parcours « street art retro gaming, fun et mosaïque ». Même si elles avaient vocation à être éphémères, beaucoup sont restées en place. Mais comment faire pour les dénicher toutes ?

Soit vous arpentez les rues au gré de vos envies et vous vous laissez surprendre, soit vous installez « Spotteron » sur votre mobile et, à l’inverse, vous découvrez les rues par le biais des oeuvres d’art qui y ont pris place. Cette application recense et géolocalise les installations artistiques dans le monde entier. Chacune des oeuvres produites par les créateurs de bonheurs du festival y est répertoriée. Pour vous mettre l’eau à la bouche, rappelez-vous que trois artistes de renom sont derrière chacune d’elles. Il s’agit du directeur artistique de l’association de graff Epsilone, Arnaud Tabet, de Patricia Zygomalas, meilleure ouvrière de France mosaïste, et de l’un des meilleurs « street artistes » français : OAK OAK, maître du détournement urbain.

Maintenant libre à vous de vous servir de l’application « Spotteron » pour parcourir les villes ou pour en profiter depuis votre canapé. Nous, on vous conseille l’option à pied…