Pour une meilleure insertion des sapeurs-pompiers volontaires

Agglomeration

Parce que la vocation de sapeur-pompier impose des contraintes, en termes d’horaires de travail notamment. Ce qui peut compliquer les choses tant pour les volontaires que pour les employeurs. Parce que ces mêmes contraintes peuvent freiner l’engagement citoyen de futurs éléments potentiels, un large partenariat vient d’être activé pour lever certains freins.

Cette collaboration a été officiellement scellée ce mardi 2 avril au Groupement territorial Centre du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), à la Porte Nord de Bruay-La-Buissière. Elle unit donc le SDIS du Pas-de-Calais, l’Agglomération et les acteurs du service public de l’emploi, Pôle Emploi, PLIE de l’arrondissement de Béthune et Mission locale de l’Artois.

Les objectifs principaux de cette convention (la 3e de ce type signée dans le département) sont de faciliter l’insertion professionnelle des sapeurs-pompiers volontaires (SPV) du territoire à la recherche d’un emploi et souhaitant s’inscrire dans cette démarche d’accompagnement spécifique. De proposer une offre de services complète aux employeurs, et de valoriser parallèlement auprès d’eux les compétences des SPV (esprit d’équipe, formation aux secours à la personne, à la sécurité…), mais aussi de valoriser l’image du volontariat auprès du public demandeur d’emploi (jeune et adulte) afin de susciter l’engagement citoyen...

Une démarche utile quand on saura que quelque 3 500 des sapeurs-pompiers du département sur 5 000 sont des volontaires.

Les signataires : Alain Delannoy, président du conseil d’administration du SDIS 62, Alain Wacheux, président de Communauté d’agglomération, Anne-Sophie Parfant, directrice de l’agence Pôle Emploi de Noeux-les-Mines (mais l’action concerne tout le territoire), Gérard Delahaye, président de la Mission locale de l’Artois et vice-président du PLIE (Plan local pour l’insertion et l’emploi), en présence de M. Bernard Caillau, président du centre de gestion de la fonction publique territoriale et Isabelle Levent, vice-présidente de la Communauté d’agglomération notamment en charge des unités territoriales intercommunales, ces ex-centres de première intervention où officient 115 sapeurs-pompiers volontaires.