Le Béthune Futsal nous ouvre ses portes

Discipline en plein essor, le futsal (contraction de foot en salle) compte de plus en plus d’adeptes notamment dans notre région où les infrastructures et les clubs ne cessent de fleurir. Parmi eux, le FSCB, club de Futsal de Béthune, qui souffle déjà ses 12 bougies cette année. Petit détour par ce club pionnier qui regorge d’ambitions.

 

« On s’est pris au jeu »

 

Premier club du genre créé en Artois, le “ Béthune Futsal ” comme le désignent les initiés, fait figure de précurseur. À l’origine, une histoire de famille et de copains, d’amoureux du foot, qui décident de se lancer dans l’aventure en créant leur propre club. Douze ans plus tard, ce dernier comptabilise 120 licenciés et 9 équipes : “ on s’est pris au jeu finalement ” sourit Salvatore Cannetti, président du FSCB, “ à la base, quand nous avons créé le club, c’était plus pour le côté loisir, il n’y avait même pas de championnat de futsal en Artois et puis, de fil en aiguille, tout ça s’est structuré et on s’est lancé à fond dans la compétition.

A fond, c’est le moins que l’on puisse dire, puisque cette année huit équipes sur les neuf que compte le club vont disputer un championnat. “ Même les filles s’y mettent cette année !, ” se réjouit le président. Les (deux !) équipes féminines inaugurent en effet ce mois-ci leur première participation au championnat du district. Mais la grande fierté ici, c’est surtout l’équipe première qui porte les couleurs du club au niveau national. Le mieux placé pour nous en parler, un Cannetti encore, fils cette fois, qui occupe les fonctions d’entraineur depuis quatre ans... qu’on se le dise “ le foot chez les Canetti, c’est comme la famille, c’est sacré !

Vers un club semi-professionnel ?

 

Aldo Cannetti, lui-même ancien joueur, a pris les commandes de l’équipe Une en 2010 avec une belle réussite à la clé puisque cette dernière évolue depuis deux ans en Ligue 1. Quart de finale de la coupe de France, 4ème de la Ligue 1 après des déplacements aux quatre coins de la France (Toulon, Paris, Cannes, Toulouse, etc.). La saison dernière l’équipe première a fait le bonheur de son entraineur qui voit désormais les choses en (un peu plus) grand : “ L’objectif à terme c’est de devenir un club semi-pro. ” Si l’ambition est là, le coach n’en reste pas moins lucide. Rançon du succès, des pertes sont à déplorer dans l’effectif d’Aldo Cannetti en ce début de saison, plusieurs joueurs ayant choisi de délaisser la chasuble béthunoise au profit d’autres clubs et d’autres horizons. L’objectif officiel cette année c’est donc le maintien : “ il faut réussir à se maintenir en Ligue 1, l’équipe est jeune, la moyenne d’âge est de 23 ans, il faut prendre le temps de la reconstruire et de recréer une cohésion de groupe. ” L’équipe première constitue un remarquable porte-drapeau mais pas question pour autant de négliger le loisir ou les autres équipes qui forment le coeur du club et le font vivre. Les Cannetti père et fils ne s’y trompent d’ailleurs pas et misent notamment sur le développement de l’école de futsal (8 à 16 ans) et sur de prochains aménagements (vestiaires, club-house, tribunes, etc.) pour professionnaliser le club et lui conférer une nouvelle envergure d’ici 2016. On leur souhaite la plus belle des réussites et d’ici là, pour renforcer les effectifs du club ou plus simplement joindre vos encouragements à ceux des 200 supporters qui animent chaque match, n’hésitez pas à faire, comme nous, un détour par le Béthune futsal, un club à l’esprit convivial et ambitieux !


VOUS AVEZ DIT FUTSAL ?

Mais quel est donc ce sport étrange, à mi-chemin entre le foot, le basket et le handball, qui compte aujourd’hui près de 20 000 licenciés en France ? Moins connu que son grand frère sur gazon, le futsal se joue en salle (sur un terrain de handball) à 5 contre 5 et s’en différencie par la durée des mi-temps (20 minutes chacune avec une pause d’un quart d’heure entre les deux) et son nombre illimité de remplacements qui se déroulent en cours de jeu (comme au basket !). Le ballon, plus petit qu’un ballon de football, rebondit peu et les touches s’effectuent au pied. L’objectif en revanche reste le même : marquer un maximum de buts !


FUTSAL BÉTHUNOIS

Salle Henri Louchart, rue de Lille, 62400 Béthune

Inscriptions : odile@bethunefutsal.com

Renseignements : www.bethunefutsal.com

Assister aux matchs de l’équipe première : 5€ pour les hommes, 1€ pour les femmes et les enfants

Mots clefs: