Laissez-vous séduire par les « Dimanches de Kijno »

Loisirs

Si vous ne connaissez pas les oeuvres de Ladislas Kijno, enfant de Noeux-les-Mines, les deux « dimanches » qui lui sont (encore) consacrés d’ici la fin de l’année sont autant d’occasions de combler une lacune. D’ouvrir les yeux sur sa peinture, bien sûr, mais aussi sur la poésie, la musique, la danse. Instants magiques garantis !

Une émotion. Ou plutôt des émotions. Un bouillonnement. Une frénésie. Un feu d’artifice mêlant plusieurs formes d’art autour de la peinture, cela devant un public voulu acteur plutôt que spectateur - complice. Tels sont les « Dimanches de Kijno ».

Après une veillée de contes (en mars), un spectacle alliant collages et paroles (juin), le moment unique de création poétique, musicale et picturale du 13 septembre (notre photo), deux nouveaux rendez-vous attendent enfants et adultes, initiés ou pas, l’essentiel n’étant pas de « s’y connaître » mais de ressentir.

« Kijno, l’âme et la danse ». – Guillaume Legras, danseur et créateur de la compagnie Freestyle, ressent l’enfant du pays comme « un artiste engagé, précurseur du hip-hop, du graff… » Le 18 octobre, le jeune chorégraphe sera accompagné de Karim Feddal (slameur) et Malik Berki (DJ) pour une déambulation dans la grande salle (et peut-être même sur ses murs…).

> Ce dimanche sera également marqué par la présentation par son auteur, Lucien Wasselin,  de Balises, un recueil de poésies accompagnant 12 peintures originales de Ladislas Kijno. Celui-ci avait sollicité le poète et essayiste en 2008 au début des négociations ayant abouti à la fondation Kijno.

« Kijno, voleur de lumière ». – Derniers invités de l’année, le 13 décembre, Yon Costes et Hanatsu Miroir, un collectif d’artistes en arts plastiques, arts martiaux, danse et musique qui présentera un ballet contemporain constitué de trois créations scénographiques présentées au Japon l’année passée et au Mexique, cette année. Une manière de rendre hommage à celui qui disait des artistes l’ayant inspiré « J’ai passé ma jeunesse à voler la lumière dans la poche des poètes. »

À la donation Kijno, antenne d’Artois Comm., rue Léon-Blum (face au lac) à Noeux-les-Mines

« Kijno, l’âme et la danse » : dimanche 18 octobre à 16 h + présentation de "Balises" de et par Lucien Wasselin

« Kijno, voleur de lumière » : dimanche 13 décembre à 16 h. Tout est gratuit !