Des travaux pour que l’écoquartier soit beau

Agglomeration

La 2e phase d’aménagement des Alouettes, à Bruay-La-Buissière, est lancée. D’ici à l’été 2019, il s’agira d’offrir un cadre des plus agréables aux (futurs) habitants.

Ce chantier s’inscrit dans la continuité de celui de 2013, qui avait principalement concerné l’espace compris entre la place Bodelot, la gare et sa halle et l’entrée de l’ex-friche Plastic Omnium ou de l’ex-fosse 4. L’idée générale est de créer de nouveaux cheminements à partir du mail (promenade) créé entre la gare et l’ex-site industriel, et de les habiller agréablement.

Le premier, longeant la rue Raoul-Briquet, est partiellement réalisé. Les travaux portent sur les abords des deux bâtiments en demi-lune vestiges de la fosse 4. Le deuxième fera le tour (au carré) des halles actuelles, qui resteront en l’état en attendant la dernière phase d’aménagement. Enfin, la branche donnant sur la rue de Normandie prendra des allures de véritable promenade sur des remparts puisqu’en surplomb d’un talus. Elle sera reliée à l’aire centrale par trois voyettes.

Minéral, végétal et…

Innover, telle est l’idée forte de ces aménagements mêlant minéral, végétal et… des astuces bien senties. Entouré d’essences locales (chênes, tilleuls…), mais pas que, puisqu’il faut de la couleur, chacun pourra ainsi se promener à travers le jardin prairie sur des dalles de béton posées à la manière de pas japonais. Cet espace pourra à l’occasion s’ouvrir à des animations ponctuelles.

Le visiteur pourra aussi profiter simplement du temps qui passe assis sur des bancs (en applique) disposés un peu partout. Ou, à l’image des villages du Sud, s’installer sous les frondaisons de placettes. Pour apporter couleur et convivialité, un magnifique tulipier de Virginie va en effet être implanté sur l’une d’elles, face à la rue de Divion. Ce belvédère permettra une superbe échappée sur le terril du 3, au loin. Un peu plus haut, rue Leroy, les arbres remarquables existants (les cèdres et le platane) seront préservés. Au milieu de tout cela, il est question de jardins participatifs, d’un verger de maraude…

Autres originalités à signaler, une rigole en acier dont l’eau finira dans un bassin en colimaçon après une course folle de 70 m de long et ces points d’éclairage au sol qui pourront accueillir des œuvres éphémères réalisées par les habitants… Il convient enfin d’évoquer le chantier du SMT (Tadao) en vue de faire passer là la ligne 2 du BHNS, bus à haut niveau de service. Bien que distincts, ces travaux sont menés en parallèle puisque les bus longeront le site par les rues Briquet (chantier en cours) et Leroy (chantier à venir), où une station sera implantée. À la fois porte d’entrée de la ville et de l’écoquartier, cette jonction sera particulièrement soignée. Avec, par exemple, des quais de bus en pierre bleue.