Le bois des Dames revisité

Environnement

Dans le cadre de l’aménagement de la trame verte et bleue, l’Agglomération mène des opérations de remise en état des sites qui lui appartiennent (quelque 500 ha de terrils et autres friches industrielles), afin notamment d’en sécuriser la visite.

Un chantier de ce type a été mené au bois des Dames. Il a consisté en la remise en état des sentiers, avec, notamment, leur empierrement sur une longueur d’environ 2 km et l’aménagement d’escaliers dans les parties les plus escarpées, la pose de barrières de sécurité (l’accès aux deux-roues motorisés est interdit), etc.

Deux boucles sont proposées aux promeneurs, qui peuvent être enchaînées (accès principaux face au lycée de travaux publics et depuis Labeuvrière).

Chassez le naturel...

Partie d’un massif forestier s’étendant sur plus de 600 ha, le bois des Dames est d’une richesse exceptionnelle : il est classé en zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF). Il fait aussi partie du cercle restreint des « forêts de protection », sanctuarisées pour toujours, à l’instar de celles de Fontainebleau ou de Rambouillet et seulement deux autres dans le Nord - Pas-de-Calais.

Sans entrer dans des détails savants, sachez que vous y découvrirez des arbres (des hêtres entre autres) vieux de plus de 300 ans. Que vous avez de grandes chances d’y croiser un chevreuil ou plus vraisemblablement un écureuil roux. Que vous y verrez aussi d’étonnantes formations vestiges de l’activité humaine : une ancienne sablière (eh oui, la mer passait par là il y a fort longtemps) et ce qu’il reste de deux terrils autrefois exutoires des Mines de Bruay, aujourd’hui agréablement fondus dans le paysage.

Autre lieu où se rendre non loin : l’ancienne friche Carbolux. Vestige (comme les terrils précédents) d’un énorme complexe industriel, l’endroit a perdu sa vocation dans les années 1970-80. Il a fait l’objet d’un boisement très dense au début des années 90, et a été dépollué par deux fois dans les années suivantes. La nature a patiemment fait le reste (mais il lui reste encore du travail). Quoi qu’il en soit, ce vaste espace (entre la station d’épuration et la chartreuse des Dames) a retrouvé sa vocation de couloir écologique entre le bois des Dames et celui de Labuissière. C’est aussi une zone de détente appréciée des riverains et promeneurs.


! Attention aux tiques – Pour vous en prémunir, portez des vêtements longs couvrant les bras et les jambes et restez sur les sentiers !


Plus de 800 km de sentiers vous attendent

Si vous aimez la marche sur une plus ou moins longue distance, sachez que le territoire compte pas moins de 85 sentiers de petite randonnée (PR, marqués en jaune et blanc). Longs de 3 à 28 km, ils permettent de superbes échappées rurales et urbaines. Pour que votre agrément soit plus complet, ces sentiers sont très régulièrement entretenus.

L’Agglomération a récemment renouvelé ses marchés en ce sens. Ils ont été attribués à trois associations d’insertion : AVIEE (Association vocation insertion environnement et énergie, Bruaysis), Nœux Environnement (Béthunois) et Chemin vers l’emploi (Lys romane). Lesdites associations ont ainsi pour mission de débroussailler et élaguer, de réduire les ornières, d’évacuer les dépôts sauvages, de remplacer le balisage lorsqu’il fait défaut, notamment.

Ces marchés ont une double utilité sociale puisqu’ils représentent annuellement un volume de 13 105 heures de travail en faveur de femmes et d’hommes éloignés de l’emploi. L’Agglomération consacre chaque année 225 000 € à l’entretien des sentiers.

> Vous pouvez télécharger les cartes des 85 boucles ici : https://pratique.bethunebruay.fr/info-pratique/sentiers-de-randonn%C3%A9...