Et vogue le petit robot aquatique…

Economie

Ce n’est pas le sous-marin jaune chanté depuis les années 60* mais un drone aquatique de couleur orange bourré d’innovations. Un robot, piloté à distance par Pierre-Yves Lempire, et qui permet les mesures, les prélèvements d’eau, de sédiments, les inspections vidéos…

« En travaillant dans le milieu de l’environnement. Je me suis aperçu que la bathymétrie (mesure des profondeurs des milieux aquatiques, marins, NDLR) était ce qui prenait le plus de temps : ça se fait en barque, avec deux personnes. Ou alors les prélèvements se font à la main, au bord du bassin. Mon idée a été d’utiliser un drone aquatique. », précise Pierre-Yves Lempire.

Un matériel unique

« C’est la seule machine de ce type qui existe au-dessus de Paris, poursuit le Galcinois. Je la mets sur le plan d’eau et je peux la piloter à distance ou par GPS. » Pour cartographier une pollution dans un bassin, par exemple, mais pas que. Et le même d’énumérer ses avantages : prélèvements de sédiments par une petite grue n’importe où, prise de données en continu, de photos et vidéos à 360°… « Et il y a aussi une deuxième machine pour les prélèvements d’eau ! », le tout à des tarifs plus compétitifs que la bathymétrie traditionnelle.

Pierre-Yves Lempire arpente ainsi les cours d’eau et plans d’eau au nord de la capitale mais aussi de Belgique et des Pays-Bas, en répondant aux besoins de collectivités, gestionnaires de réseaux d’eau, autorités portuaires, associations environnementales, sociétés de pêche… Lui et sa machine « apportent quelque chose qui n’existait pas. Le drone, ce n’est pas une solution, c’est un vecteur de solutions ! On peut tout faire, n’importe quel relevé. Et je peux répondre à n’importe quel besoin grâce au partenariat avec le constructeur du matériel.

» Bathy Drone Solutions, 140 rue Bocquet, 62150 Gauchin-le-Gal, (T) 06 23 54 16 96 – contact@bathydronesolutions.com

*Yellow Submarine, des Beatles