Déconnexion des eaux pluviales, une première…

Environnement

La commune d’Auchy-les-Mines a engagé un vaste programme de travaux visant à déconnecter les eaux pluviales des réseaux unitaires d’assainissement et à les traiter de manière différenciée par des techniques dites « alternatives » : infiltration dans le sol, stockage avant rejet en débit limité…

Ces travaux ont été décidés par la commune avant le transfert de la compétence « gestion des eaux pluviales urbaines » au début de l’année dernière. Si la maîtrise d’ouvrage a été déléguée à la commune, l’Agglomération assure le contrôle du chantier et en supporte la charge financière, avec le soutien de l’Agence de l’eau.

Quel intérêt ?

Il est double. Un réseau unitaire d’assainissement recueille les eaux usées des habitations et les eaux de pluie, le tout étant acheminé vers la station d’épuration. Des problèmes majeurs peuvent se poser en cas de pluies importantes : débordements des réseaux unitaires, inondations dans le pire des cas, pour les particuliers, et anomalies de fonctionnement pour la station d’épuration – le trop-plein d’eaux claires nuit à l’efficacité du traitement.

Ces problèmes peuvent donc être amoindris par des infiltrations des eaux pluviales sur place, à la parcelle. Cinq bassins de rétention (à ciel ouvert ou enterrés) ont été créés dans le centre de la commune permettant le stockage de quelque 2 815 m3 d’eau de pluie (et la déconnexion de 12 500 m2 de surfaces imperméabilisées). Un programme de 560 000 € subventionné à hauteur de 35 % par l’Agence de l’eau Artois-Picardie.

Deux autres phases de travaux de déconnexion des eaux de pluie des réseaux unitaires sont d’ores et déjà prévues (environ 800 000 € chacune). Comme est également dans les tuyaux ( !) le remplacement à terme de la station d’épuration (STEP) d’Auchy-les-Mines par un nouvel équipement (de 10 000 équivalents habitants) et un bassin d’orage de 2 400 m3 à construire sur Haisnes-les-La Bassée. Sur le site de la STEP actuelle sera réalisé à terme un bassin d’orage de 1 750 m3. À suivre...